Qu'est-ce que la naturopathie?

La naturopathie est une médecine non conventionnelle au même titre que la médecine chinoise ou ayurvédique (indienne). Elle puise ses racines dans l’antiquité : on la retrouve surtout chez Hippocrate (460 – 370 avant JC), grand médecin grec considéré comme « le père de la médecine moderne » (d'où le fameux "serment d'Hippocrate").

 

Sa démarche est avant tout préventive : le naturopathe cherche à rééquilibrer le terrain et pour cela, s'appuit sur 5 grands piliers :

 

- l'Hygiènisme : qui est l'art de se nourrir et de prendre soin de soi en harmonie avec les lois de la nature.

Nous sommes faits de ce que nous mangeons : si nous consommons un aliment qui n'existe pas à l'état naturel ou qui est dévitalisé (sans éléments nutritifs) car il aura été transformé, raffiné, trop chauffé..., notre corps ne pourra pas l'utiliser à de bonnes fins. Au contraire, sa digestion demandera davantage de travail et viendra surcharger l'organisme. Et c'est ainsi, qu'au fil du temps, se créent des déséquilibres qui feront le lit des dysfonctionnements!

 

- le Vitalisme : qui est le respect de notre force vitale, c'est à dire de l'intelligence biologique de notre corps, de notre "médecin intérieur".

Notre corps est une formidable machine qui met en place tout un ensemble de processus, afin de maintenir l'homéostasie (= équilibre des fonctions physiologiques).

Ex : une fièvre salutaire qui neutralisera une infection, une côte brisée qui se ré-ossifiera seule, une banale douleur qui dirige l'attention vers une zone en souffrance ou en danger...

Cette force vitale est propre à chacun et il est important d'en prendre soin, de la respecter et de l'accompagner lorsque cela est nécessaire.

 

- l'Humorisme : les humeurs correspondent à l'ensemble des liquides corporels (sang et lymphe principalement). Le sang permet essentiellement de nourrir, oxygéner nos cellules et transporter les déchets, alors que la lymphe permet de drainer les tissus et de transporter certains éléments à recycler.

Il est donc important que ces humeurs restent fluides, avec le moins de surcharges possibles (ex : dépôts de cholestérol, excès de toxines, toxiques...) et en limitant les carences afin que cette dynamique puisse jouer pleinement son rôle.

Le naturopathe utilisera pour cela différentes techniques comme le réglage alimentaire, la respiration, l'exercice physique, l'hydrologie...

 

- l'Holisme : méthode qui consiste à prendre l'individu dans sa globalité : aussi bien sur  le plan physique, énergétique, émotionnel, mental, socio-culturel... Ceci est important car chaque plan en déséquilibre aura des répercussions sur les autres plans. Il est donc essentiel de tenir compte de ces interactions multiples, afin  de conserver une bonne vue d'ensemble.

ex : des émotions ou un stress mal gérés qui viennent bloquer le transit ou la respiration ventrale,  créant ainsi un déséquilibre intestinal qui influencera l'état d'esprit de la personne (négativité, agressivité...).

 

- Le Causalisme : qui consiste à chercher la cause première, à l'origine du mal car il ne sert à rien de traiter un symptôme si l'on ne s'occupe pas de son origine!

Je garde en mémoire un exemple d'une de mes professeurs qui illustrait très bien cette notion, à travers une voiture dont le voyant rouge s'allume au tableau de bord. Notre première démarche est alors d'aller voir le garagiste, afin qu'il détermine pourquoi ce voyant rouge (= symptôme) s'est allumé. Et, c'est seulement lorsque ce dernier a trouvé l'origine du problème et procèdé à la réparation que le voyant s'éteint. Or, la plupart du temps, nous cherchons à supprimer le symptôme sans remonter à sa cause première : en gros, nous nous contentons de taper très fort sur ce voyant rouge pour qu'il s'éteigne!